Les stablecoins – ou comment utiliser les cryptoactifs pour générer des revenus passifs, sécurisés et réguliers.

Aujourd’hui, nous vous proposons un court article pour en apprendre plus sur les stablecoins, une classe d’actifs numériques trop souvent ignorée du grand public, mais à l’intérêt pourtant crucial. Solution d’épargne par excellence, ce produit d’investissement permet de générer un rendement élevé, stable et complètement décorrélé des variations abruptes du marché. L’option idéale pour tout investisseur à la recherche de sécurité, de liquidité et de performance, et que nous vous proposons de retrouver, en partie ou en intégralité, dans l’ensemble de nos portefeuilles.

Un marché fluctuant par nature : pourquoi ?

Si vous vous intéressez de près ou de loin au marché des cryptoactifs, vous l’avez très certainement remarqué : les cours y sont particulièrement volatiles, et peuvent atteindre des taux de croissance ou de baisse impressionnants en un temps record. Mesures gouvernementales, loi de l’offre et de la demande, développements technologiques et sentiment général des investisseurs, autant d’éléments qui, à l’instar de la valeur des actions sur le marché boursier traditionnel, expliquent l’oscillation constante des cours du bitcoin, de l’ethereum, et de l’ensemble des autres tokens. Ajoutez à cela le jeu dangereux pratiqué par des traders qui s’amusent d’effets de levier délirants au risque de voir leur investissement automatiquement liquidé à la moindre variation, la confusion d’un cadre réglementaire international en pleine mutation, l’animosité assumée de certains médias vis-à-vis des cryptoactifs, les (trop) nombreuses fake news génératrices de périodes de FUD (Fear, Uncertainty and Doubt), mais aussi l’influence de personnalités suivies par des millions de personnes, et voilà, vous détenez tous les éléments susceptibles d’orienter rapidement le marché à la hausse, comme à la baisse, peu importe la solidité de ses fondamentaux et la progression fulgurante de son taux d’adoption.

Ainsi, s’il faut bien garder à l’esprit que le bitcoin, la « reine des cryptomonnaies », connaît en moyenne une progression continue de 160% par an depuis 10 ans, il s’agit également d’une devise susceptible de perdre plus de 30% de sa valeur en quelques jours, comme c’est traditionnellement le cas tous les ans, ou presque, depuis sa découverte par le grand public dans les années 2010.

Rien d’alarmant pour autant pour un écosystème si jeune et ambitieux, à la valeur totale encore limitée, dont les périodes de moins bien s’expliquent davantage par des temps de « correction » logiques, permettant in fine une croissance long-terme plus saine, plutôt que par des faits concrets et rationnels.

Concernant l’avenir, il convient de noter que le marché et, plus globalement, la technologie blockchain, n’en est encore qu’aux prémices d’une utilisation généralisée par le grand public. Comme toute innovation, il est fort probable que son futur développement à grande échelle, dans tous types de secteurs d’activité, lui confère une plus grande stabilité, avec pour conséquence un marché de moins en moins volatile.

Les stablecoins : qu’est-ce que c’est ?

Par définition, un stablecoin est une catégorie de cryptoactifs dont la valeur, stable et constante dans le temps, s’explique par son adossement au cours d’un actif « traditionnel » variable. L’immense majorité suit par exemple le cours de monnaies fiduciaires reconnues (appelées monnaies FIAT dans l’univers des cryptoactifs), comme le dollar, l’euro ou le yen. D’autres stablecoins, plus exotiques, se basent sur des matières premières, des commodités, ou encore sur la valeur d’autres cryptomonnaies. En d’autres termes, cela signifie que la valeur d’un stablecoin reste toujours plus ou moins égale (des micro-variations peuvent exister) à celle de l’actif en question. Dans le cas du dollar américain, par exemple, 1 stablecoin reste en permanence égal à 1$, peu importe le jour, les conditions du marché ou le temps qu’il fait.

À l’origine, les stablecoins ont été créés pour répondre à 3 besoins spécifiques, à l’importance majeure pour les utilisateurs :

  • Permettre aux investisseurs d’acheter n’importe quel cryptoactif, sans conversion préalable en monnaie fiduciaire. En effet, la quasi-totalité des cryptomonnaies du marché sont aujourd’hui achetables directement en stablecoins, ce qui évite aux acquéreurs de payer les frais supplémentaires inhérents aux transactions FIAT/Cryptos, que l’on ne retrouve pas dans les opérations Cryptos/Cryptos ;
  • Limiter la taxation. Dans la quasi-totalité des pays, l’acte générateur d’imposition repose dans la conversion d’un cryptoactif en monnaie fiduciaire, ou vice versa. En permettant à ses utilisateurs de ne réaliser que des transactions Cryptos/Cryptos, les stablecoins limitent ainsi l’exposition des investisseurs à l’imposition ;
  • Proposer une parade à la volatilité du marché. Puisque les stablecoins suivent le cours d’actifs sans lien direct avec le marché des cryptomonnaies, ceux-ci sont par définition décorrélés des fluctuations de ce dernier, et donc complètement stables.

Surtout, en 2020, l’explosion de la DeFi (Decentralized Finance) révélait une autre facette de l’utilité de ces actifs : la capacité de générer des revenus passifs, stables et réguliers, le tout sans se soucier des baisses ou des hausses du marché !

Pour toutes ces raisons, les stablecoins sont rapidement devenus une classe d’actifs incontournable de l’écosystème. À la date du 27 mai 2021, la capitalisation totale des 8 plus importants stablecoins adossés au dollar (les plus utilisés étant l’USDT, l’USDC, le BUSD ou encore le DAI) montait très exactement à 101,39 milliards de dollars US. Un nouveau record historique, signal clair de l’adoption croissante des cryptoactifs, tant en termes de nouveaux utilisateurs que de volumes de valeurs échangées.

Un produit d’épargne liquide, sécurisé et compétitif

Là où les stablecoins présentaient avant tout une solution idéale de stabilité et de sécurité, l’essor de la DeFi est venu consolider ces acquis tout en y ajoutant la notion de rentabilité. Il est tout à fait possible, aujourd’hui, de placer ses stablecoins sur des protocoles, centralisés (comprenez par-là, régis par un organe de contrôle défini) ou pas, et d’espérer un rendement de 4 à 15% annuel, versé sous la forme de récompenses quotidiennes, en stablecoins également. Comment ça marche ?

Pour la plupart, ces protocoles reposent sur un système de lending, ou prêt lombard. Les investisseurs (vous), déposent des stablecoins sur des smart contracts, des contrats intelligents développés dans le but d’automatiser une action selon des conditions prédéfinies. Une fois déposés, ces stablecoins sont ensuite mis à la disposition d’emprunteurs, pour l’immense majorité des institutionnels, qui, pour s’en servir, doivent obligatoirement mettre en nantissement un montant encore plus élevé d’actifs sur la plateforme, tout en payant un taux dépendant de l’offre et de la demande. Ce taux d’emprunt, généralement bien supérieur à ceux proposés sur le marché traditionnel (car il peut s’obtenir instantanément, sans limite et processus contraignant), justifie des rendements conséquents pour les prêteurs.

Prenons un exemple. La société X souhaite emprunter 100 stablecoins qui vous appartiennent à un taux de 15% annuel. Au préalable, elle doit alors mettre en caution a minima 1,5 fois le montant à emprunter, soit l’équivalent de 150 stablecoins. Pour la plateforme, cela permet de garantir la sécurité de vos actifs. En effet, si la société X ne souhaite pas ou est dans l’incapacité de rembourser le montant emprunté, alors sa caution est saisie. Dans ce cas, vous retrouvez donc quand même votre montant initial, ainsi que les intérêts qui vous reviennent. Concernant la société X, l’intérêt réside dans le fait de dégager de nouvelles liquidités à partir d’actifs déjà acquis. Si celle-ci possède des bitcoins et est convaincue que le cours de cet actif va encore augmenter, alors elle peut mettre en nantissement ses bitcoins sur cette plateforme pour pouvoir emprunter de nouveaux fonds, et donc acheter encore plus de bitcoins, avec l’espérance de générer un bénéfice supérieur au taux d’emprunt versé.

Évidemment, tout le processus est automatisé, de telle manière que vos fonds sont constamment utilisés, et vos récompenses versées tous les jours. Si le taux de rendement demeure dépendant de la demande des investisseurs pour l’emprunt, celui-ci demeure plutôt stable, certaines plateformes garantissant même un taux fixe, actualisé mensuellement. Cerise sur le gâteau, vous pouvez retirer vos actifs à tout moment, de façon quasi instantanée, et sans payer de frais exorbitants.

Chez C One. notre rôle consiste à sélectionner pour vous les protocoles les plus stables et sécurisés, avec les taux les plus attractifs. Puisqu’ils permettent de contrebalancer la volatilité des cryptoactifs, les stablecoins constituent une part importante des portfolios que nous vous proposons, et ne représentent jamais moins d’un tiers de la valeur totale de votre investissement, y compris sur nos paliers les plus exposés au marché. Parce que nous connaissons le besoin de certains investisseurs, particuliers comme entreprises, pour une solution d’épargne sécurisée, liquide et rentable, nous avons créé pour eux le portefeuille Mont Blanc, composé en intégralité de stablecoins, et dont le rendement estimé varie de 6 à 10%.

Pour en savoir plus sur nos prestations, n’hésitez pas à consulter notre site ou à nous adresser vos questions à l’adresse suivante : [email protected]

Nous nous ferons un plaisir de vous répondre dès que possible !
L’équipe C One.